Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 11:02

            Une place, devant une gendarmerie. Le camion. Les gens tendent leur bon de commande au chauffeur-vendeur, p'tit jeune 25-30 ans. Il demande aux clients qui n' ont pas indiqué leurs coordonnées de le faire, ils s' exécutent. En arrive un  qui refuse, il n' a pas envie de recevoir des pubs en plus de toutes celles qui inondent déjà les boîtes aux lettres, ils ne voit pas de raison de fournir ses coordonnées à cette entreprise.  Le chauffeur- vendeur insiste. Le client précise que la loi le lui interdit. Alors le chauffeur-vendeur se butte et se met à affirmer qu' au contraire la loi l' y oblige, que ce sont  même les gendarmes qui le lui ont dit !  Plus le client insiste, plus l' autre s' enferme dans son aberration avec cet air sûr de lui et supérieur que savent si bien prendre certains quand ils savent qu' ils ont tort et ont trop insisté pour pouvoir reculer.  Le client n' a pas que çà à faire. Il récupère donc son bon et inscrit un faux nom et une adresse bidon, il est servi, au suivant.  Et puis, en montant dans sa camionnette, il se ravise. Si tout le monde baisse toujours la tête et donne soit ses coordonnées soit des fausses, ce genre de pratique abusive va persister indéfiniment. On est devant la gendarmerie, il y entre en repassant devant le camion, tout le monde le voit faire. L' officier présent lui confirme que le chauffeur-vendeur a une pratique abusive et qu' il ne faut pas y céder. Il revient vers le camion et annonce à l' entêté et aux autres clients que les gendarmes confirment ses dires, ce qui déclenche chez le  jeune vendeur un discours sur l' incompétence des gendarmes. Le client pourrait retourner à la gendarmerie et revenir avec un gendarme, mais après tout il a sa marchandise, il a informé les autres et il a assez perdu de temps comme çà,  il part.

        Et les autres, pendant tout ce temps ? Et bien les autres, qui sont une bonne vingtaine, de tous âges, du début à la fin, ils ne pipent mot ! Ils sont sagement alignés à la queue-leu-leu comme si quelqu' un leur en avait donné l' ordre, ils regardent leurs pieds ou dans le vide.  Passifs, résignés, soumis ? ... 

 

Sylvain  COSTET

Partager cet article
Repost0

commentaires

S
<br /> Le fait qu' il soit jeune apporte à la réflexion . On peut se poser par exemple les questions suivantes : Comment se fait-il qu' une personne aussi jeune ait intégré à ce point l' image d' une<br /> société coercitive, bien au-delà de ce qu' elle l' est réellement ? Comment se fait-il qu' il s' en fasse l' agent zélé, quitte à aller contre la loi ? Comment une telle personne va-t-elle voter,<br /> choisir parmi les candidats, à partir d' une image aussi erronée de la société ?<br /> Et les autres, comment vont-ils voter ? Pour celui qui leur promettra de s' occuper de leurs affaires à leur place pourvu qu' ils n' aient rien à faire par eux-mêmes, que leur petit train-train ne<br /> soit pas bousculé ?<br /> S COSTET<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Que nous sommes dociles! Tellement habitués à exécuter les consignes, à suivre le mouvement du plus grand nombre. Il est tellement plus confortable de ne pas faire de vagues, de ne pas<br /> s'opposer.<br /> Mais à y réfléchir un peu plus, on pourrait vite se trouver dans une situation pas du tout souhaitée, ni souhaitable. D'où la nécessité de rester toujours vigilant.<br /> aparté : méfions-nous des clichés , 'p'tit jeune 25-30 ans' qui n'a rien à voir avec la réflexion. Rappelons nous de la chanson de Brassens 'Le temps ne fait rien à l'affaire'<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> "p'tit jeune 25-30 ans" n' est pas un cliché mais un portrait succinct de la personne en question. Pourquoi le cacher ? La situation se présente sûrement aussi avec des beaufs de 55 ans, on est<br /> bien d' accord que "le temps ne fait rien à l' affaire" .<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Collectif Citoyen de Larajasse
  • : Lieu de communication des citoyens de Larajasse. Il s'agit de partager l'information relative à la vie de la commune, de favoriser les échanges entre citoyens,voire d ëtre capables de faire des propositions pour améliorer nos conditions de vie actuelles et futures.
  • Contact

Participez aussi !

- soit en postant vos commentaires sur l'article concerné :cliquer « ajouter un commentaire » (il faudra renseigner les champs, taper son commentaire, recopier les 3 lettres peu visibles pour validation et poster son commentaire)

 

- soit en envoyant un article sur un sujet concernant Larajasse à l’adresse suivante : citoyenjarsaire@laposte.net (n'oubliez pas de signer votre texte !) .N' ayez pas de complexes, on ne vous demande pas d' être prix Nobel de littérature ,c' est le contenu qui compte !

Dates du Conseil Municipal

Les réunions ont lieu en général le jeudi à 20h30 au premier étage de la Mairie.
Ces réunions sont publiques, tout le monde peut y assister .N' hésitez pas, il y a toujours du public.
Dates 2010: , mercredi 10 novembre, jeudi 9 décembre.

Archives

Responsabilité

Tout visiteur du blog, désirant poster des commentaires ou publier des articles, devra respecter les lois en vigueur. Vous êtes responsable du contenu que vous souhaitez diffuser. Toutefois, sachez que vos propos seront analysés avant leur diffusion sur ce blog afin que ceux-ci ne soient pas contraires à la loi française. Par exemple, vos messages ne devront pas être violents, injurieux, diffamatoires, racistes ou révisionnistes. Ils ne devront pas également inciter à la haine ou à la discrimination.